THSF 9
THSF 9

Installations
INSTALLATIONS

Labomedia (labomedia.org)

► Extraits du Cabinet de curiosités des langues de France

Exposition créée à l'initiative de Labomedia, en coopération avec le Laboratoire Ligérien de Linguistique et les artistes Laurent Malys, (PiNG Nantes), Fenshu et Marion (Reso-nance Marseille), Les portes logiques (Quimper), Sammy Engramer (Tours), Guykayser et Gérard Paresys (Paris / Chalette sur loing), Cécile Babiole (Paris), Clément et Olivier (Labomedia / Orléans)

Ce projet, porté par l'association Labomedia, s'appuie sur le programme Corpus de la parole (DGLFLF/MCC-CNRS) pour les langues de France et sur les enquêtes sociolinguistiques menées à Orléans (« ELSO 1, 2 et 3.0 ») par le Laboratoire Ligérien de Linguistique UMR 7270 BnF-CNRS-Universités Orléans & Tours.

Il fédère ainsi des acteurs tant dans le domaine de la recherche, que dans le champ de la création numérique de dispositifs culturels de médiation en impliquant dans sa réalisation un certain nombre de structures à l'échelle du territoire français, des groupes de personnes localement.

Présentation de quatre objets et de dispositifs interactifs qui donnent à voir et à entendre un travail de recherche sur la langue française, de façon artistique, anachronique et participative.

  • La lampe anti-conversation pénible (Labomedia): Placée dans un salon, elle réagit en clignotant à des mots clefs pré-programmés afin d’éviter lors d’une réunion entre amis d’aborder des sujets qui fâchent.
  • Mini-Morse (Clément Didier): Recyclage de minitels des années 1990 couplés avec des lampes à signaux morses.
  • La recette à Mimille (Les Portes Logiques): Installation multimédia présentant les 36 meilleures recettes d’omelette compilées dans le livre d’or de la grande fête d’entrée de “la gastronomie à la française” au rang de patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco.
  • CyBer MaChine à LapSus (Groupe Laura - Tours): À l’aide d’un ordinateur et d’un clavier, vous êtes invités à déclencher aléatoirement « les phonèmes / syllabes » en question comme autant de combinaisons sonores auxquelles votre cerveau va tenter de donner du sens.

Xano Martinez (Le Proyectarium / Mix'Art-Myrys)

► Installations numériques et interactives

Natalie Svit-kona Eïfyran (natsvit.blogspot.fr / Mix'Art-Myrys)

Sexy Maths Art Language

Installation plastique dont le principal matériau de construction est un ensemble de signes et de formules mathématiques inventoriés au fil du temps par l'artiste.

Cette réflexion de l’artiste sur son rapport au langage mathématique (lu, écrit, manipulé, collectionné) en donne une représentation sensible et paradoxale sur ses aspects tout à la fois corporatiste et universel, objectif et poétique, formel et intuitif.

Laure Bouscasse et Pierre Commenge (Les Portes Logiques)

► Lunettes de réalité banale

Diffusion d’un film d'archives sur les technologies dans des lunettes de réalité banale.

Ecole Supérieure des Beaux Arts de Montpellier (ESBAMA)

► Aurore Murcia: sans titre

Installation vidéo/glitch

► Paul Dubois: Virtual-space

Jeu vidéo original de parcours en vélo d'un parc de sculptures d'art contemporain

► Philip Berg: Poésie fifatique

Jeu vidéo FIFA détourné jouable avec texte poétique.

Collectif Patch_work (Mix’Art Myrys) et Master Création numérique Université TOULOUSE 2

Dans le cadre du THSF, l'association patch_work, arts émergents s'associe avec le master de Création Numérique de l'Université Toulouse Jean Jaurès afin de proposer une exposition et des ateliers sur le thème du bio-art/bio-hacking et de l'animé/inanimé.

► Cur[!]atorium ​(​Claire Choisnard)

Cette installation bio-numérique interactive nous invite à la rencontre de Pyrocystis fusiformis, phytoplancton marin bioluminescent, à travers l'intimité d'une cabine aménagée.

Une fois à l'intérieur, grâce à l'utilisation d'un masque respiratoire, il vous sera possible d'observer le phénomène de bioluminescence de ces micro-organismes, au risque de porter atteinte à leur survie.

Le dispositif mis en oeuvre propose une réflexion quant à notre façon d'aborder la nature, les interactions qui nous lient que soulignent conséquences des actions humaines, aussi anodines puissions-nous les penser.

► rocking chair_ ​(Tom Le Pendeven​​)

Installation interactive composée d'une prothèse dé-connectée, une hypothétique prothèse d'avant-bras ​ Gougle: la ​ Prosthestyx.

Hybride entre sculpture et interface hackée, entre matière inerte et vivante, l'intention de cette installation est de venir questionner notre rapport néocapitaliste aux corps et aux technologie.s par le biais des problématiques queers.

► La Flaque, membrane liquide sensible (Mathilde Murat avec la collaboration de ​François Donato​)

En cours de création, ce projet sera montré en état de recherches lors du festival.

L'installation La Flaque​ se présente comme membrane liquide au sol, sensible et modulable ​in situ.

Des phénomènes sonores et lumineux biomorphes et biomimétiques plongent le spectateur dans un environnement organique en constante évolution, avec lequel il interagit.

► Golem-corbeau ​(Mado Rodrigues)

Automate mi-golem mi-corbeau suspendu entre deux états pour écrire une fable contemporaine mouvante, celle de notre rapport aux figures monstrueuses.

L’installation, en cours de réalisation, est une première expérimentation.

Taj ninny sivvec (Bordeaux)

► Unquiet radio zone δ~Mintaka

δ~Mintaka est une ceinture ondulatoire intranquille, foyer d'une activité magnétique forte.

Taj ninny sivvec propose ici au visiteur de se perdre dans une boucle d'Orion perturbée.

Cette zone à forte radiation électromagnétique est composée d'anciens téléviseurs, agencés en astres autour d'une console centrale.

La console, berceau ondulatoire, permet de prendre le contrôle des perturbations.

De prime abord muette, la dimension sonore de l'installation se révèle au visiteur par un dispositif dévoilant les ondes magnétiques à travers un casque audio.

Le promeneur est invité à évoluer autour des astres, et à sonder les perturbations qui les animent.

Flo Gales

Cabine photo argentique open-source

Jusqu'au milieu des années 90 on se faisait tirer le portrait dans des cabines avec du vrai papier photo, de la chimie et de la mécanique.

Toutes ces cabines ont depuis disparu de l'espace public et ont été détruites pour être remplacées par du numérique.

C'est pour faire revivre le charme de ces cabines que Flo a élaboré ce projet en utilisant des technos actuelles: impression 3D, arduino et open source.

Venez tester, souriez et prenez le temps que la photo noir et blanc se développe.